késako

"Non je ne mange pas de viande, je suis végétarienne", après ça j'ai souvent le droit à un regard étonné et à des questionnements sur mes raisons. Je suis principalement végétarienne pour défendre le droit animal, des raisons environnementales et concernant la santé s'y ajoutent aussi. J'ai toujours porté beaucoup d'attention aux animaux et le fait de franchir le pas pour devenir végétarienne m'a toujours titillé l'esprit. Peu de personnes le savent car peu de personnes osent vraiment s'y intéresser, mais il faut savoir que l'élevage représente 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES), et les émissions de gaz à effet de serre sont les principales causes du réchauffement climatique aujourd'hui. On estime que si nous réduisons notre consommation de viande à 1Og par jour et 80g de poisson, cela réduirait de 36 % les émissions de GES d'origine agricole, et de 8 % des émissions totales. 

Le végétarisme correspond à un régime excluant toute chair animale, ainsi un végétarien ne mange ni poisson, ni viande, alors qu'un végétalien, en plus d'exclure la chair animale, rogne de son alimentation tout produit dérivé des animaux (lait, oeufs, miel...)

Adopter un régime végétarien peut certes engendrer des carences en protéines, en fer, mais dans des proportions minimes en réalité. L'erreur serait de "compenser" ce manque de viande et de poisson par une sur-consommation de produits laitiers. Il faudrait alors adopter une alimentation plus saine, c'est à dire manger avec modération des oeufs et des produits laitiers, et varier les plaisirs en mangeant des légumes (crudités, ratatouilles, salades), des légumineuses (haricots, soja), des céréales (blé, riz, pain), des fruits, etc ...

En adoptant ce type d'alimentation, vos carences en protéines et en fer n'existeront pas, mais en plus de ça, vous soulagerez la planète ainsi que les animaux. 

Alors oui, c'est dur de franchir le pas, mais pourquoi pas y réfléchir ?